Investiture de Joe Biden - ВиАр
Quicklists

Investiture de Joe Biden

Опубликовано :  2 months назад

ANNAworld

1. États-Unis.

L’investiture de Joe Biden a lieu ce mercredi à midi heure locale (18h00 heure de Paris) sur les marches du Capitole. A la veille de la cérémonie, des mesures de sécurité accrues ont été prises. Une grande partie du centre-ville de Washington, à côté de la Maison Blanche et du Congrès, est interdite à la circulation. Des mesures de sécurité sans précédent ont été prises en raison des craintes d’éventuels troubles qui pourraient être causés par les partisans du Président sortant Trump. Ce dernier a également refusé d’accueillir le nouveau chef de l’administration américaine à la Maison Blanche. Donald Trump devrait d’abord se rendre à la base militaire d’Andrews près de Washington, puis partir pour sa résidence en Floride.



2. États-Unis.

Selon le site de l’équipe de transition de Joe Biden, le Président a l’intention de signer un certain nombre de décrets le premier jour de sa présidence, notamment l’annulation de la décision de retirer les États-Unis de l’Organisation mondiale de la santé et de revenir à l’Accord de Paris sur le climat. Il est à noter que Biden «prendra des mesures - non seulement pour atténuer les graves dommages causés par l’administration Donald Trump, mais aussi pour faire avancer les États-Unis».



3. Arménie.

L’Arménie considère qu’il est important de reprendre le processus de paix pour résoudre le conflit du Haut-Karabakh dans le cadre du Groupe de l’OSCE de Minsk, a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Ara Ayvazyan, lors d’une réunion avec les ambassadeurs des pays coprésidents du Groupe de Minsk Sergey Kopyrkin (Russie), Jonathan Lacôte (France) et Lynn Tracy (États-Unis). «L’ordre du jour de la réunion comprenait des questions liées à la situation d’après-guerre, à la sécurité régionale et à la paix dans la zone du conflit du Haut-Karabakh. La nécessité de reprendre le processus de paix par des coprésidents du Groupe de l’OSCE à Minsk a été soulignée. M.Ayvazyan a mis en relief le droit du peuple d’Artsakh à l’autodétermination et à la sécurité», indique le message du service de presse du ministère arménien. Et de préciser qu’en présentant «des données sur le respect du cessez-le-feu et la mise en œuvre de la déclaration du 9 novembre sur le déploiement des soldats de la paix en Artsakh», le chef de la diplomatie arménienne «a souligné la priorité d’une solution globale aux problèmes humanitaires, en particulier le retour des prisonniers de guerre, des otages et autres détenus».



4.Iran - États-Unis

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que l’Iran reviendrait à l’accord nucléaire si le Président élu Joe Biden revenait à l’accomplissement des obligation de l’accord. Auparavant, le candidat au poste de secrétaire d’État américain Anthony Blinken avait déclaré que Joe Biden chercherait une conclusion avec l’Iran sur la base d’un plan d’action global conjoint pour un accord à plus long terme sur le programme nucléaire iranien, ainsi qu’une solution au problème des missiles de Téhéran. Biden s’est engagé à «empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires», a-t-il déclaré.



5. Libye

Selon le portail d’information Afrigatenews, une puissante explosion s’est produite dans un dépôt de munitions, situé sur le territoire de l’école navale supérieure de la ville de Janzur, à l’ouest de la capitale libyenne. Un incendie s’est déclaré par la suite, engloutissant une partie du campus. Le ministère libyen de la Santé a déclaré qu’au moins cinq personnes étaient décédées, dont le général de brigade Ahmed Ayyub, recteur de l’Académie de l’accord national sous la juridiction du gouvernement de Fayez el-Sarraj, et l’un de ses adjoints, le général de brigade Salem Abu Salah. Cinq blessés sont à déplorer.



6. États-Unis - Yémen

Les États-Unis ont inscrit le mouvement yéménite des Houthis sur la liste des organisations terroristes, selon le site du Département du Trésor américain. Celui-ci a également publié plusieurs licences générales qui excluaient les activités de diverses organisations humanitaires internationales des sanctions contre le Yémen. Les activités humanitaires au Yémen peuvent être menées par des agences, fonds et programmes des Nations Unies, des divisions du Comité international de la Croix-Rouge et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Ces organisations peuvent être impliquées dans des projets de promotion de la démocratie, de protection de l’environnement et d’éducation. Les États-Unis ont également approuvé l’exportation de produits agricoles, de médicaments et de matériel médical vers le Yémen



0 Комментарии